Pour toutes celles qui souhaitent se déguiser ce mardi soir à l’occasion d’Halloween, nous vous avons dégoté un maquillage facile et rapide à réaliser avec votre makeup Lexel Paris.

Temps estimé : 15 minutes

Matériel :

  • un rouge à lèvres rouge, comme notre Rouge passion, Couture (réf  411)
  • un mascara, comme notre mascara volume Couture (ref  373)
  • un crayon khôl noir 2en 1 (ref 354)
  • une palette avec des déclinaisons de noires – comme notre palette Dark Tentation (ref 407)
  • un soin sublimant et une poudre de soleil pour le teint (ref 546 + pds)
  • une couronne de fleurs

Les étapes de votre maquillage d’Halloween :

  • Appliquez votre soin sublimant, 1 noisette, après avoir hydraté votre peau
  • A l’aide d’un gros pinceau, poudrez votre visage avec votre poudre de soleil
  • Pour réaliser ce maquillage, tracez une ligne imaginaire (ou avec un crayon nude) au centre de votre visage. En effet, une partie sera maquillée en version classique et l’autre partie en version Halloween.
  • Du côté classique : YEUX : munissez-vous de votre palette aux nuances noires, comme la palette Dark Tentation, et réalisez un smoky eyes standard. Appliquez votre mascara sur les cils supérieurs. BOUCHE : Appliquez votre rouge à lèvres rouge ( rouge passion Couture) sur la moitié de votre bouche. Le tour est joué pour cette partie qui est la plus simple.
  • Du côté Halloween : FRONT : Avec votre crayon Khôl, tracez 2 mèches de cheveux au milieu du front.  YEUX : munissez-vous de votre fard noir et appliquez puis estompez sur la paupière fixe et la paupière mobile, en remontant jusqu’à la ligne supérieure du sourcil. Appliquez et estompez le fard en ras de cils inférieur. Appliquez votre mascara sur les cils supérieurs et inférieurs. Puis passez le crayon khôl dans la muqueuse inférieure et supérieure.  NEZ : Avec votre crayon Khôl, tracez un trait bien droit au milieu du nez, en forme de triangle (la partie la plus fine en remontant vers les sourcils). Estompez vers le côté du nez à l’aide un mouchoir. BOUCHE : Il ‘agit de la partie la plus technique de votre makeup d’Halloween. A l’aide de votre crayon Khôl, tracez un long trait du centre des lèvres jusqu’à l’oreille. Épaississez le trait sur la moitié de la lèvre supérieure et inférieure. Tracez ensuite de plus petits et fins traits vers le haut puis vers le bas tout au long jusqu’à l’oreille.

Vous êtes maintenant prête pour passer une soirée terrifiante 🙂 🎃

Instant culture : origines et coutumes d’Halloween

Le saviez-vous ?

Les origines d’Halloween remontent à la fête de Samain qui une « fête païenne antique que célébraient les Celtes il y a plus de 2 000 ans », déclare The World Book Encyclopedia. « Les Celtes croyaient que les morts pouvaient marcher parmi les vivants à ce moment-là. Durant Samain, les vivants pouvaient passer voir les morts. » Il se dit que les Celtes portaient des costumes macabres dans l’espoir que les esprits errants pensent qu’ils étaient des leurs et les laissent tranquilles. D’autres offraient des friandises aux esprits pour les apaiser. Dans l’Europe médiévale, le clergé catholique, qui avait adopté les coutumes païennes locales, demandait aux fidèles de se déguiser et d’aller de maison en maison demander de petits cadeaux.

Citrouilles illuminées d’Halloween / Jack’o lantern: Au Moyen Âge, en Grande-Bretagne, « les quémandeurs se déplaçaient de maison en maison, demandant de la nourriture en échange d’une prière pour les morts ». Ils portaient des « lanternes creusées dans des navets, avec à l’intérieur une bougie symbolisant une âme enfermée dans le purgatoire » (Halloween : d’un rite païen à une nuit festive [angl.]). On dit aussi que les lanternes étaient utilisées pour éloigner les esprits mauvais. Dans les années 1800, en Amérique du Nord, les navets ont été remplacés par les citrouilles parce qu’il y en avait beaucoup et qu’elles étaient faciles à évider et à sculpter.

 

N’hésitez pas à nous envoyer votre maquillage d’Halloween sur facebook => https://www.facebook.com/Lexel.Paris/

A très vite sur le blog Lexel Paris

Article d’Aurélie D. – Octobre 2017